- arlesienne électricité

Aller au contenu

Menu principal :


La motorisation à bras


La motorisation à bras est très utilisée pour les portails battants. En effet, si vous possédez déjà un portail et que vous souhaitez le motoriser, c'est une solution simple.
La motorisation à bras fonctionne grâce à des bras articulés qui reproduisent le mouvement d'un bras humain. Un bras mécanique est fixé sur chaque vantail pour permettre l'ouverture.
Il existe des bras hydrauliques et électromécaniques. Les premiers sont les plus performants, ils sont utilisés notamment pour les engins de travaux.
Une arrivée de 220 volts est nécessaire pour la motorisation à bras.


La motorisation à vérins

Un vérin est un tube cylindrique dans lequel un piston sépare deux parties distinctes. Des orifices évacuent un fluide d'une partie à l'autre, ce qui déplace le piston. Il existe trois types de vérins principaux :
le vérin pneumatique fonctionne avec de l'air comprimé ;
le vérin hydraulique fonctionne avec de l'huile sous pression ;
le vérin électrique marche à l'électricité.
La motorisation à vérins est à réserver aux portails solides, car elle exerce une force importante au niveau des gonds. Il est donc très fortement déconseillé de l'installer pour des modèles en aluminium, PVC ou bois. Le matériau le plus conseillé pour ce type de motorisation reste l'acier.
De plus, cette motorisation nécessite une arrivée de 220 volts. Il faut
donc amener des câbles d'alimentation jusqu'à votre portail.

Motorisation à rail au sol

La motorisation de portail coulissant la plus connue est celle nécessitant un rail de guidage au sol. Le portail se déplace donc sur le rail grâce au moteur.
Cette motorisation nécessite un socle pour fixer le moteur et le poteau de guidage. La motorisation à rail au sol est tout à fait adaptée aux portails lourds ou de grande taille.                                                                                                              








 
Retourner au contenu | Retourner au menu